Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : mickael78450
  • : Le blog de Mickaël
  • Contact

Recherche

27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 15:43

Robert Capa est le pseudonyme d'un photographe et reporter hongrois du XXe siècle. Cet homme ayant quitté successivement son pays, puis l'Allemagne, suite aux pressions des différents régimes qui y régnaient, trouve refuge en France. Il se fait connaître grâce à ses reportages sur différentes guerres : guerre d'Espagne, Seconde Guerre mondiale et guerre d'Indochine.

Ses débuts

Robert Capa est le pseudonyme de Endre Erno Friedman. Cet homme naît le 22 octobre 1913, dans la ville de Budapest, en Autriche-Hongrie.

À l'âge de 17 ans, le jeune homme est obligé de quitter son pays natal à cause du régime autoritaire qui y règne. Il se réfugie dans la ville de Berlin, en Allemagne.

Voulant devenir journaliste, il poursuit des études en sciences politiques, avant d'abandonner, suite à la récession économique. Il se met alors à chercher un emploi, et est embauché dans une agence de photo-journalisme du nom de Dephot, en tant qu'apprenti.

Il découvre, à travers cette première expérience professionnelle, les principes du développement et du tirage photo. L'agence l'envoie réaliser son premier reportage à Copenhague, en 1932, portant sur le révolutionnaire russe Léon Trotski en plein exil.

Étant juif et immigré, Friedman s'enfuit à Paris, en 1933, où il change de nom afin de paraître plus français; il se fait alors appeler André Friedmann.

À travers les cafés du quartier de Montparnasse, il fait la rencontre de nombreux photographes, tels que le français Henri Cartier-Bresson et le polonais David Seymour.

Malgré de bonnes relations, ses photos se vendent très mal, et l'homme peine à être connu.

Il commence à signer ses œuvres Robert Capa, nom inspiré du réalisateur américain Franck Capa.

Sa carrière

En 1936, Capa et sa femme sont envoyés en Espagne par le chef du magazine Vu, afin de couvrir le conflit espagnol. Capa prend alors une photographie où l'on voit nettement une balle frapper un milicien espagnol; cette photo fera le tour du monde. Le photographe, jusque-là quasi-inconnu, devint célèbre.

Capa prend ensuite des photographies du Tour de France en 1939.

Il continue à effectuer des reportages sur la guerre, en couvrant notamment la Seconde Guerre mondiale.

Sa popularité est augmentée par des clichés du débarquement de Normandie, le reporter ayant débarqué sur les plages normandes avec des soldats américains, à Omaha Beach.

En 1954, il part couvrir la guerre d'Indochine, mais trouve la mort en marchant sur une mine. Les Français lui décernèrent les honneurs militaires.

OFF WAR -Robert CAPA-
Partager cet article
Repost0

commentaires