Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : mickael78450
  • : Le blog de Mickaël
  • Contact

Recherche

1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 14:41

Depuis plusieurs années maintenant, les radars automatiques font partie de notre quotidien. Considérés avant tout comme un moyen préventif visant à diminuer le nombre d'accidents sur les routes, le système a souvent été critiqué pour la mise en avant de son côté répressif.

But du radar automatique

Un radar automatique est un appareil électronique qui contrôle la vitesse des véhicules roulant sur les axes routiers, celui-ci est disposé sur le bord des routes et fonctionne de manière autonome.

Ces radars sont destinés à la sécurité routière, en effet le but premier est de les implanter de manière fixe (ou mobile par des moyens humains) dans des endroits dangereux d'un point de vue routier afin d'obliger les automobilistes à ralentir et ainsi diminuer le nombre d'accidents.

En cas d'excès de vitesse cependant le radar permet de prendre une photo du véhicule en infraction afin de l'identifier, le radar a donc également un rôle de répression en plus d'un rôle préventif. Les endroits où sont implantés les radars sont :

  • les zones où se produisent beaucoup d'accidents corporels,
  • les zones où la majorité des accidents sont dus à des vitesses excessives,
  • les zones où les contrôles routiers sont difficiles à réaliser par des moyens humains.

Fonctionnement d'un radar automatique

Un radar utilise le "phénomène doppler", basé sur les ondes électromagnétiques afin de calculer la vitesse d'un véhicule. Il mesure les différentes fréquences d'ondes radios qu'il envoie en continue et dont il reçoit un écho.

Plus l'objet qui renvoie l'onde (l'automobile) va vite et plus il s'éloignera rapidement, de ce fait la fréquence écho de l'onde sera plus petite et plus longue à revenir jusqu'au radar. En fonction des variations de cette onde, le radar peut alors calculer la vitesse de l'objet.

Si la vitesse calculée est plus grande que la vitesse maximale autorisée (avec une marge de 5% selon la tolérance du radar), l'appareil prend une photo automatiquement. Cette photo est envoyée numériquement à un centre national de traitement des infractions.

Au centre, du personnel effectuera le décryptage de la photo (heure, importance de l'excès) et la recherche de la correspondance du numéro de la plaque d'immatriculation avec un fichier national des immatriculations de France.

Une fois le véhicule identifié une contravention est éditée puis envoyée au propriétaire du véhicule par voie postale.

Radar fixe | Source Photo taken by Remi Jouan | Date 2011-04-02 08:56
Partager cet article
Repost0

commentaires